Home SOCIÉTÉ ESPAGNE-CRIME PASSIONNEL : Un sénégalais qui avait tué sa femme avec 84...

ESPAGNE-CRIME PASSIONNEL : Un sénégalais qui avait tué sa femme avec 84 coups de couteau, encourt 25 ans de prison

373
0

Le procès du sénégalais, qui avait planté 84 coups de couteau à son ex-épouse Rokhaya Diop devant ses deux enfants âgés de 4 et 8 ans, s’est ouvert hier en Espagne devant la barre du tribunal provincial de Huesca, plus précisément dans la ville à Monzon. Le procureur a recquis une peine de 25 ans de prison contre l’ex-ùari de Rokhaya qui aurait commis un crime passionnel le 25 Novembre 2018.

La victime de 42 ans, était établie depuis 10 ans en Espagne et travaillait à la mairie de Monzon, Le couple originaire de Kaolack battait de l’aile. Le mari, condamné pour violences conjugales, a été interdit de s’approcher de son épouse en 2013, Cinq ans après, il aurait commis l’iréparable en tuant sa femme à coups de couteau. Poursuivi pour meurtre, l’accusé pourrait passer une bonne partie de sa vie en prison si le tribunal suit le procureur.

Devant la barre du tribunal provincial de Huesca, deux experts qui ont témoigné, ont affirmé que la mort de Rokhaya était un crime passionnel et que son bourreau ne présentait aucun trouble mental. Ces deux experts qui ont fait un rapport, après s’être rendus dans la maison ou les faits se sont produits, n’ont pas hésité à assurer que d’après ce qu’ils ont pu constater, il s’agit  » d’un cas clair de crime passionnel « . Ils ont raconté que la scène du crime n’était pas en désordre, rien à était déruit dans l’appartement. Le rapport qu’ils ont réalisé montre que le cadavre a eu plus de blessures que nécessaires pour provoquer la mort. Les experts ont également expliqué q’aucun signe de défense n’avait été trouvée sur la victime. La séance d’hier mardi a été cloturé par les déclarations des deux policiers. Le procès se poursuit ce mercredi avec la comparution d’experts médicaux spécialisés en santé mentale, d’experts médico-légaux et de gardes civils

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here